Beaux Arts
Autres vues

Un 6eme jour au musée avec les Bidochon

Description rapide

Chaque tableau est analysé et commenté par ces deux éminents spécialistes qui le replacent dans son contexte artistique et historique. Cet album est donc à triple détente, ou plutôt à triple lecture. D’abord, le lecteur
contemple l’oeuvre. Ensuite, il jubile grâce à Robert et Raymonde. Enfi n, il se cultive en lisant le texte situé au verso. En somme, il fait d’une pierre deux coups, et même trois. Tout le monde y gagne : les Bidochon, qui se cultivent et se coucheront moins ignorants après leur visite, le lecteur et l’artiste.

24,99 €
En stock
Plus d’information
Référence 11103-2748
Auteur ou artiste Binet/Ramade/Lacôte
Nombre de pages 88
Format 23 x 24
Éditeur Dargaud
Code barre 9782205082838
Description du produit

Christian Binet est bien connu pour ses Bidochon, mais il est aussi l’auteur, dans un registre plus grave, de  L’Institution, album inspiré par sa scolarité dans des écoles religieuses, de Déconfiture au petit déjeuner ou encore de Monsieur le Ministre, critique cinglante de la vie politique. Au sujet de l’Art, avec un grand A, décidément, il a publié les deux tomes de Haut de gamme, sur le thème de la musique classique. Ces « journées au musée » sont le pont parfait entre ses différentes facettes d’auteur. 
Patrick Ramade, conservateur en chef honoraire du patrimoine, est un spécialiste de la peinture française des XVIIe et XVIIIe siècles. Il a été conservateur au musée des Beaux-Arts de Rennes, puis directeur des musées des Beaux-Arts de Valenciennes et de Caen.
Pierre Lacôte a été médiateur-conférencier au musée d’Art contemporain. Il est aujourd’hui médiateur culturel au musée des Beaux-Arts de Lyon.

Face à l’Art, avec un A majuscule, monsieur et madame Bidochon n’ont peur de rien. Il faut dire qu’ils ont une certaine habitude de la chose artistique. Ce n’est pas la première fois qu’ils poussent la porte d’un musée. Si notre compte est bon, à en juger par le titre de l’album, c’est même la sixième. Depuis leurs premiers pas de critiques amateurs, ils ont eu le temps de s’habituer. Autrement dit, il ne faut pas leur faire prendre des vessies pour des lanternes, ni une pochade pour un chef-d’oeuvre. Bien sûr, certains lecteurs (atteints de snobisme, sans doute) pourront faire la fine bouche en découvrant leurs commentaires. Christian Binet a tout prévu : pour ceux qui trouveraient que les remarques de ses personnages manquent de consistance, il a fait appel à deux critiques – des vrais. L’un, Patrick Ramade, est conservateur en chef honoraire du patrimoine. L’autre, Pierre Lacôte, est médiateur culturel au musée des Beaux-Arts de Lyon. Ah, ça, ce n’est pas eux qui diraient, comme Raymonde Bidochon devant une scène de barricade peinte par Ernest Meissonier en 1848 : « Aujourd’hui on prend des selfies, ça va plus vite ! »

Avis
Rédigez votre propre commentaire
Seuls les utilisateurs sauvegardés peuvent soumettre leur avis. Veuillez vous connecter ou créer un compte

Les données personnelles recueillies vous concernant font l’objet d’un traitement effectué par Diverti Editions pour la finalité suivante : attribution d'une note - assortie d'un commentaire - à un produit. Les données sont conservées pendant toute la durée d'existence du produit dans le catalogue du site. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de portabilité, d’effacement de vos données personnelles. Pour l’exercer, veuillez vous adresser à : Diverti Editions, 17, avenue du Cerisier Noir, 86530 Naintré ou contact@divertistore.fr. Politique de protection des données personnelles