Histoire
Autres vues

Les grands CRIMES de l'Histoire - Les Dossiers de La Marche de l'Histoire 13

Description rapide

Qu’ils soient passionnels ou politiques, l’œuvre de fanatiques ou de sociopathes, les crimes jalonnent l’histoire de l’Humanité. Du meurtre d’Abel à celui de Remus, de la mort de César celle de Coligny, des assassinats de Landru à l’attentat contre Jaurès, le crime impacte les sociétés humaines jusqu’à parfois les faire basculer vers le conflit, le totalitarisme ou l’anarchie. Plongez dans la grande Histoire des crimes dans cet ouvrage passionnant !

9,90 €
En stock
Plus d’information
Pays de fabrication France
Référence 9813-HIH 13
Éditeur Diverti Editions
Description du produit

LES GRANDS CRIMES DE L'HISTOIRE, de l'antiquité à nos jours

Alexandre le Grand, mort naturelle ou empoisonnement ?
Jules César, trahi par les siens
Agrippine la jeune, son fils, son monstre
Les Mérovingiens, assassiner à coups de scramasaxes
Louis Ier d’Orleans, affrontements entre armagnacs et bourguignons
Agnès Sorel, la Dame de Beauté, ou les affres de la jalousie
L’Amiral de Coligny, le déclanchement de la barthélémy
Henri de Guise, un assassinat politique
Henri IV, la mort du « bon roi Henri »
Jacques-François le Franc, prêtre antimaçonnique tué par les révolutionnaires
Jean-Paul Marat, crime et châtiment ?
Abraham Lincoln, l’espoir des États-Unis
Jesse James, l’assassinat du «Robin des Bois» américain
Jack l’éventreur, la haine des femmes
Élisabeth de Bavière, au mauvais endroit, au mauvais moment
Gaston Calmette, « le figaro » perd son directeur
François-Ferdinand d’Autriche, l’assassinat qui déclare la guerre
Jean Jaurès, la fin de la voie pacifique
Grigori Raspoutine, homme ou démon ?
Landru, manipulateur et charmeur
Paul Doumer, l’assassinat d’un Président
John Herbert Dillinger, la fin de l’ennemi public n° 1
Le docteur Petiot, psychopathe et sociopathe
L’attaque du Glasgow-Londres, le premier « casse du siècle »
Martin Luther King, une mort encore mystérieuse

Édito
Alexandre le Grand fut-il assassiné ou est-il mort de causes naturelles ? Sa disparition, entraînera la fin de son empire, tandis que l’assassinat de César aux Ides de Mars allait sonner le glas de la République pourtant séculaire. Mais les hommes n’ont pas l’apanage de la cruauté ; la mère de l’empereur Néron joua du poison pour placer son fils à la tête de l’Empire romain et l’y préserver. Quelques siècles plus tard, la Gaule franque connut une recrudescence d’assassinats politiques, en effet, les Mérovingiens gouvernaient à coups de scramasaxe ! Si l’origine de la guerre de Cent Ans est une querelle dynastique sur fond de crise économique, on trouve souvent comme accélérateur des hostilités, un assassinat politique, ici la mort de Louis 1er d’Orléans. Agnès Sorel, la favorite du Dauphin fut certainement empoisonnée pour sa beauté, la jalousie s’immisçant dans la grande histoire. Si l’assassinat de Coligny allait plonger la France dans les Guerres de Religion, celui de Marat, tué dans son bain par Charlotte Corday, va permettre à la Révolution de prendre conscience de l’épuration mise en œuvre.
Mais les grands assassinats de l’Histoire ne sont pas que politiques, et les sociétés, quelle que soit l’époque, accouchent toutes de psychopathes à l’instar d’un Jack l’Éventreur, dont la traque allait permettre le développement du système policier britannique. D’autres assassinats constituent autant d’éléments déclencheurs d’une conflagration internationale, c’est le cas des assassinats de l’archiduc François Ferdinand et de Jean Jaurès qui allaient participer à plonger le monde dans la Première Guerre mondiale…

Avis
Rédigez votre propre commentaire
Ajouter votre commentaire :Les grands CRIMES de l'Histoire - Les Dossiers de La Marche de l'Histoire 13
Note