Histoire
Autres vues

5000 ans d'histoire mystérieuse 42 : La Perse, l'Empire oriental

Description rapide

Dans ce nouveau numéro de 5000 ans d'histoire mystérieuse nous nous intéresserons à la Perse et son empire oriental, aux consuls français entre Athènes et Mossoul, au jardin d'Eden, au mur d'Hadrien ou encore à la ville bulgare de Plovdiv ...

9,00 €
En stock
Plus d’information
Référence 10600-HI4 42
Éditeur Diverti Editions
Description du produit

L’Empire perse est, encore aujourd’hui, nimbé de mystères. Entre influence occidentale et orientale, il est une terre de mélange et de tolérance durant plusieurs siècles. Dans les régions du Proche-Orient, le mode de vie a toujours dépendu de conditions contrastées, de terres arides tributaires du relief et de la nature du terrain ; l’espace perse est un espace ouvert, entre Asie et Europe, s’étendant des rives de la Mer Caspienne à celles de l’Océan Indien. De 750 à 224 avant  notre ère, la Perse est une puissance non négligeable dans cette région ; elle se frotte plusieurs fois aux cités grecques lors des fameuses Guerres Médiques, subit le joug de l’Empire romain jusqu’à ce que le roi parthe, Artaban, dernier roi de Perse, soit défait par les Sassanides, qui tomberont à leur tour au VIIIe siècle devant les Arabes.
Le rôle des consuls dans l’archéologie française a été longtemps passé sous silence, mais de nouvelles études le mettent en avant. En effet, au siècle des Lumières, les consuls européens, notamment français et britanniques, accueillent libéralement les voyageurs de condition sur les étapes majeures du Grand Tour comme Florence ou Naples. Ils font souvent office de guide culturel et touristique, à l’instar de Dominique-Vivant Denon, futur responsable scientifique de l’expédition d’Égypte et du Louvres, à Naples et sur les pentes du Vésuve ou de ses homologues anglais à Florence. Mais les consuls se prennent aussi d’une passion pour les antiquités et la fouille des sites archéologiques qui méritent d’être mieux connus…
Le mur d’Hadrien, influence évidente de George R.R Martin pour le Mur de
la saga Game of Thrones, a surtout matérialisé la frontière septentrionale de l’Empire romain. Peu importe que la frontière soit poreuse, ce qui compte, c’est sa monumentalité ainsi que les efforts à la fois humains et financiers qui furent nécessaires à son érection. Ainsi ce vestige de la puissance et de l’intelligence de Rome servait de séparation entre la « civilisation » et le barbaricum… Enfin, le mythe du Jardin d’Eden et de la chute d’Adam peut être interprété de diverses façons ; avertissement, mise en garde, paradis perdu, modèle social qu’il faut retrouver. Cet espace mythique n’est donc pas à prendre comme un véritable lieu géographique, mais plutôt comme un état idéal qu’il faut redécouvrir…

ACTUALITÉS
Les news
Des tombes aborigènes retrouvées en Australie
Des femmes enluminant des manuscrits médiévaux
Agenda
Bibliothèque
DOSSIER
Les Perses, L’Empire Oriental
ARCHÉOLOGIE MYSTÉRIEUSE
D’Athènes à Mossoul
Quand les consuls français se faisaient archéologues
SITE LÉGENDAIRE
Le mur d’Hadrien
Frontière septentrionale
de l’Empire romain
TRÉSORS, MYTHES & LÉGENDES
Le jardin d’Eden
Adam, chassé du Paradis

Bonne lecture, La rédaction,

Avis
Rédigez votre propre commentaire
Seuls les utilisateurs sauvegardés peuvent soumettre leur avis. Veuillez vous connecter ou créer un compte

Les données personnelles recueillies vous concernant font l’objet d’un traitement effectué par Diverti Editions pour la finalité suivante : attribution d'une note - assortie d'un commentaire - à un produit. Les données sont conservées pendant toute la durée d'existence du produit dans le catalogue du site. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de portabilité, d’effacement de vos données personnelles. Pour l’exercer, veuillez vous adresser à : Diverti Editions, 17, avenue du Cerisier Noir, 86530 Naintré ou contact@divertistore.fr. Politique de protection des données personnelles