Science
Autres vues

Science et Religion : le dialogue impossible ? Hors-Série 13

Description rapide

Science et Religion : le dialogue impossible ? De tout temps, scientifiques et religieux se sont regardés en chiens de faïence. Deux corporations, deux visées, deux écoles, deux méthodes et deux finalités. Le dialogue est-il pour autant impossible ? Dans le détail, nous verrons qu’un dialogue a toujours existé, à la marge, et qu’il est aujourd’hui plus précieux que jamais.

Prix Spécial 7,63 € Prix normal 10,90 € -30%
En stock
Plus d’information
Pays de fabrication France
Référence 10284-SC4 HS 13
Éditeur Diverti Editions
Description du produit

Les chapitres :
- Croire en Dieu, une question de génétique ?
- Le doigt de dieu : l’origine de l’univers
- Jésus a-t-il réellement existé ?
- L’épopée évolutionniste face au créationnisme
- Physique ou métaphysique : la science selon Popper
- Dieu existe ! La guerre des mondes
- La science face à la question de l’au-delà
- Médecine : quand l’homme se prend pour Dieu !

Quoi de plus éloignés a priori que la science et dieu ? C’est du moins l’opinion commune. À première vue effectivement, nous savons bien qu’une majorité de scientifiques regardent la croyance en un dieu créateur de toute chose avec une certaine suspicion tandis qu’une bonne part des croyants, ayant déjà trouvé réponse à leurs questionnements, se jugent dispenser du « discours » scientifique.

Bien sûr, il existe des terrains de relatives cohabitations. Seulement voilà, lorsqu’il s’agit de penser l’origine de l’Univers, l’évolution de l’Homme dans l’histoire ou encore de décrire la structure du réel, les points d’achoppement ne manquent pas. La science flirte alors avec la métaphysique. Mais voyez-vous, la science flirte en permanence avec la métaphysique, et ce pour une raison simple : le « principe de raison » (qui veut que tout évènement ait une cause qui l’a déterminé) qui fonde le déterminisme et se trouve être le principe fondamental de toute science... n’est lui-même pas scientifique, au sens où il est irréfutable. Il appartient au champ métaphysique. Et d’ailleurs, essayez donc de remonter la chaine des causes à l’infini, vous vous perdrez dans les sables. Emmanuel Kant – un type plutôt malin – avait relevé la mordante ironie de la chose : Le principe de raison se retourne en son contraire, car en affirmant le caractère indéfini de la série des effets et des causes, il nous invite à accepter l’idée que le « bout de la chaîne » nous échappe et qu’il devient alors rationnel de supposer... de l’irrationnel. Alors, tournons-nous en rond dans un labyrinthe ? Possible. Un céleste horloger ricane-t-il au loin ? Peut-être. Quoi qu’il en soit, nous avons cherché dans ce numéro à nous interroger sur ces liens, ces questions et les diverses réponses apportées, en évitant surtout l’écueil du dogmatisme. Il y a eu des scientifiques de grande importance chez les religieux, comme Teilhard de Chardin. Et chez les scientifiques ? Certains étaient croyants, bien sûr. Albert Einstein a critiqué la mécanique quantique sur la base que « Dieu ne joue pas aux dés ». Louis Pasteur considérait quant à lui que « un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup de science y ramène ». Chacun se fera son idée, après examen.
Bonne lecture, La rédaction.

Vous pourriez également être intéressé par le(s) produit(s) suivant(s)
Avis
Rédigez votre propre commentaire
Seuls les utilisateurs sauvegardés peuvent soumettre leur avis. Veuillez vous connecter ou créer un compte

Les données personnelles recueillies vous concernant font l’objet d’un traitement effectué par Diverti Editions pour la finalité suivante : attribution d'une note - assortie d'un commentaire - à un produit. Les données sont conservées pendant toute la durée d'existence du produit dans le catalogue du site. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de portabilité, d’effacement de vos données personnelles. Pour l’exercer, veuillez vous adresser à : Diverti Editions, 17, avenue du Cerisier Noir, 86530 Naintré ou contact@divertistore.fr. Politique de protection des données personnelles