Science
Autres vues

Les promesses de l'épigénétique - Sciences et Univers 29

Description rapide

Une nouvelle formule avec 8 nouvelles rubriques : biodiversité, innovations numériques, enquête dans le monde des sciences, recherche et innovation… Avec à la " une ", un grand dossier sur les promesses de l'épigénétique : comment l'environnement influence-t-il nos gènes, focus sur l'hérédité et ADN, les nouvelles thérapeutiques. Un numéro passionnant pour les férus de sciences !

7,90 €
En stock
Plus d’information
Pays de fabrication France
Référence 10229-SC4 29
Éditeur Diverti Editions
Description du produit

Au sommaire :
Grand dossier : Épigénétique, quand notre environnement influence nos gènes ! En explorant comment les facteurs environnementaux influencent l’expression des gènes, qui renferment les informations nécessaires à la construction des êtres vivants, ce nouvel axe de recherche offre des pistes pertinentes pour mieux comprendre ce qui impacte, ou non, l’évolution des organismes biologiques.

INTERNET : La neutralité d’internet vacille outre-Atlantique. Le web est-il en proie à une révolution ? Si oui, avec quelles conséquences pour les internautes ? Un tel scénario peut-il se produire en France ? Le point sur un débat (presque) aussi vieux que le web.

Planète X, polémique sur son existence. Évoquée dans de nombreux textes ésotériques, la présence d’une mystérieuse neuvième planète dans notre système solaire, encore non identifiée par l’astronomie, est aujourd’hui discutée sur le terrain scientifique. Car de plus en plus d’astrophysiciens estiment plausible que cette fameuse « planète X » existe bel et bien ! Alors, où en est-on exactement dans la quête de cet astre caché hypothétique, qui défie les instruments d’observation les plus sophistiqués ? Le point dans nos colonnes.

Machine learning, où va l’intelligence artificielle ? Le cabinet de conseil Quantmetry accompagne les entreprises dans leur transformation digitale en imaginant la conception et la mise en œuvre de stratégies et de solutions opérationnelles d’intelligence artificielle. Son PDG, Jérémy Harroch, répond en exclusivité à nos questions pour les lecteurs de Science et Univers.

Robotique molle, une révolution en marche ? Longtemps, la vision populaire des robots a consisté en des images de machines vaguement humanoïdes, métalliques et se mouvant de manière saccadée. Exhibant leur machinerie interne, ces créatures industrielles, filles de la métallurgie et des romans de science-fiction, ces automates tout en boulons et rivets répondaient aux fantasmes de l’époque. Aujourd’hui, la robotique ne s’inspire plus des chaudières ou des postes à transistors ; elle recherche plutôt son inspiration dans la nature et préfère imiter la chair que l’acier. Grâce à la mise au point de nouveaux matériaux, la robotique « molle » émerge, suscitant des usages et des performances jusqu’ici inédites.

Sciences participatives et projets collaboratifs : les projets de sciences participatives dédiés à la protection de la faune et de la flore – des milliers d’espèces sont en péril – fleurissent un peu partout dans l’Hexagone. Pour que le grand public puisse consulter facilement les différents programmes de préservation impliquant les citoyens, le Muséum national d’Histoire naturelle vient d’annoncer le lancement de la plateforme OPEN (Observatoires participatifs des espèces et de la nature), un portail en ligne qui regroupe les observatoires participatifs dont la mission est de sauvegarder la biodiversité, plus que jamais en danger.

Cerveau connecté et apprentissage instantané : les progrès combinés de l’informatique, de la microélectronique et des neurosciences suggèrent que d’ici quelques décennies, il sera possible d’acquérir de nouvelles compétences de manière quasi instantanée. Comment ? En téléchargeant directement les informations nécessaires dans notre cerveau ! Une révolution dans notre manière d’apprendre qui n’est pas sans conséquence... Le point dans cet article.

L’actualité scientifique :
La bactérie E.Coli préfère contaminer les individus de groupe sanguin A
Un trou noir supermassif qui ne cesse de grossir
Faire la grasse matinée, c’est bon pour la santé !
Des astronomes découvrent des galaxies sans étoiles !
Les qualités nutritionnelles du riz impactées par le réchauffement climatique
Les bonobos aident leurs congénères à mettre bas !
L’obésité pourrait concerner 1/4 de la population mondiale en 2045
2004 EW95 : un astéroïde en exil...
L’Australie veut sauver les koalas…

EDITO :
Le 25 avril 1953, un ensemble d’articles de la célèbre revue scientifique Nature décrit pour la première fois la structure de la molécule d’ADN (acide désoxyribonucléique), support du patrimoine génétique de tous les êtres vivants. Le 14 avril 2003, cinquante ans plus tard presque jour pour jour, une équipe internationale de scientifiques annonce que le génome humain a été séquencé dans son intégralité. Deux étapes-clés de la biologie très médiatisées, qui marquent l’ère du « tout-génétique ». Mais malgré les immenses progrès engendrés par ces avancées, plusieurs énigmes sur l’origine et la transmission de la vie demeurent. Le constat est clair : l’ADN n’explique pas tout et sa séquence codée, dont on croyait qu’elle détenait la liste exhaustive des informations liées à l’évolution du Vivant, ne suffit pas à justifier certains mécanismes cellulaires. C’est là qu’intervient l’épigénétique, discipline relativement ancienne, mais dont l’émergence date du début du XXIe siècle. Cette branche de la biologie dément en partie la « fatalité des gènes » – ce déterminisme génétique suggérant que l’évolution de notre organisme est entièrement et inexorablement liée à notre ADN – en étudiant les changements d’activité des gènes induits par l’environnement sans faire appel à des mutations génétiques. En d’autres termes, il s’agit de comprendre comment le stress, l’alimentation, les traumatismes, le milieu gestationnel, les variations thermiques ou hydriques, la pollution et bien d’autres facteurs directs et indirects stimulent ou au contraire inhibent chimiquement l’expression génique. Avec en perspective l’ambition de développer de nouvelles applications thérapeutiques pour de nombreuses pathologies, voire de ralentir le processus de vieillissement. Notre dossier spécial fait le point sur les nombreux enjeux générés par l’épigénétique ; ils sont à la fois médicaux, sociétaux, économiques et éthiques.
Bonne lecture, Guillaume Ducrot, Rédacteur en chef

Avis
Rédigez votre propre commentaire
Ajouter votre commentaire :Les promesses de l'épigénétique - Sciences et Univers 29
Note

Les données personnelles recueillies vous concernant font l’objet d’un traitement effectué par Diverti Editions pour la finalité suivante : attribution d'une note - assortie d'un commentaire - à un produit. Les données sont conservées pendant toute la durée d'existence du produit dans le catalogue du site. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de portabilité, d’effacement de vos données personnelles. Pour l’exercer, veuillez vous adresser à : Diverti Editions, 17, avenue du Cerisier Noir, 86530 Naintré ou contact@divertistore.fr. Politique de protection des données personnelles