Autres vues

Les Rois maudits - La Marche de l'Histoire 41

Confortez vos connaissances sur toutes les époques majeures de l'Histoire : ce nouveau numéro de La Marche de l'Histoire vous propose les sujets qui vous intéressent, de l'antiquité au moyen âge et à l'époque plus récente de l'Histoire.

Choisissez la version que vous souhaitez

Version papier

4,90 € -30%
Prix Spécial 4,90 € au lieu de Prix normal 7,00 € -30% -30%
En stock
Description du produit

ÉCLAIRAGE HISTORIQUE : La « nation » France
Le passé a deux fonctions : rassurer et enseigner par des exemples moraux à même de guider l’action des générations présentes. La France du Moyen Âge voit la cohabitation de l’oral et de l’écrit. La notion de Nation est nécessaire pour aider une société ébranlée par des catastrophes diverses.

QUI ÉTAIT… Ivan le terrible ?
Ivan IV Vassiliévitch, premier tsar de Russie en 1547, est la figure la plus controversée de l’histoire russe.

Uchronie : 1812 : Napoléon vainqueur en Russie

DOSSIER : Les Rois maudits
« L’Histoire est un roman qui a été. » Cette épigraphe des frères Goncourt ouvre la fresque historique de Maurice Druon, Les Rois maudits. Entre intrigues et enchantements, trahisons et adultères, meurtres et secrets d’État, le romancier déroule un tapis rouge sang où vadrouillent des souverains à la couronne vacillante… Au-delà de la fiction, quelles ombres habillent le siècle des derniers Capétiens ? À la lumière des archives historiques, retour sur la lignée « maudite » de Philippe le Bel et son cortège de mystères.

UNE ANNÉE EN IMAGES : 1941 L’année de tous les cauchemars

ANTIQUITÉ : Les amazones
« Chez les nouveau-nés, les garçons étaient mutilés des bras et des jambes, donc rendus inaptes aux fonctions militaires, tandis qu’aux filles on brûlait le sein droit afin que cette proéminence physique ne les génât pas au cours des combats ; et voilà en fait la raison pour laquelle le peuple des Amazones reçut son nom. » C’est en ces termes que Diodore de Sicile décrit ce peuple de farouches guerrières dans sa Bibliothèque historique.

UN ANNIVERSAIRE OUBLIÉ : le 5 septembre 1972
J.O. d’été de Munich : Sanglante prise d’otages

MOYEN ÂGE : La guerre de siège, une affaire d’experts
Au Moyen Âge, la majorité des opérations militaires consiste à éviter la bataille rangée. La plupart du temps, face à l’arrivée d’une armée massive, la solution adoptée était d’aller se retrancher dans une place forte où l’on s’organisait pour soutenir un siège. Quelles tactiques et quels moyens assiégeants et assiégés mettaient-ils en œuvre de part et d’autre pour se rendre ou rester maître d’une forteresse ?

QUESTIONS / RÉPONSES : Quelle est l’origine du cocktail Molotov ?
De quand datent les premiers transports en commun urbains ? Quel est le premier « western spaghetti » ? Qui étaient les vrais Dalton ?…

Le massacre de la Saint-Barthélemy : Le plus grand crime d’État de toute l’histoire de France
Le 24 août 1572, jour de la Saint-Barthélemy, avant l’aube, le carillon de l’église Saint-Germain-l’Auxerrois donne le signal du plus sanglant épisode de la Réforme en France : le massacre des protestants rassemblés à Paris à l’occasion du mariage du protestant Henri de Navarre, le futur Henri IV, avec la catholique Marguerite de Valois, la fille de Catherine de Médicis. Mais qui est responsable : le clan des catholiques ultras du duc de Guise, le roi Charles IX et sa mère Catherine de Médicis, le peuple de Paris ?

UN OBJET, UNE HISTOIRE : La cafetière

HISTOIRE CONTEMPORAINE : La rafle du Vél d’Hiv
À Paris, les 16 et 17 juillet 1942, plusieurs milliers de policiers français et environ 400 gendarmes procèdent à la plus grande arrestation massive de Juifs en France pendant la Seconde Guerre mondiale. De mars 1942 à août 1944, 74 150 Juifs vont être déportés de France, dont 16 % arrêtés lors de ce qu’il est convenu d’appeler la rafle du Vél d’Hiv.

Machu Picchu et les trésors du Pérou

INTERVIEW de Patrick Weil : Le président est-il devenu fou ?
Wilson, la politique et la psychologie de l’histoire Nous pensons connaître le passé et en reproduisons parfois le récit ronronnant. Or, la discipline historique a le pouvoir de nous surprendre, de bousculer nos certitudes. C’est ce que prouve Patrick Weil, dans un ouvrage qui demeurera une leçon d’histoire : Le Président est-il devenu fou ?

BALADE EN FRANCE
Nice : Nissa la Bella


EDITO :
Tout comme l’idée de complot, celle de malédiction est propice à la fois au roman, tout comme à la simplification de l’Histoire ; « L’Histoire est un roman qui a été » : cette épigraphe des frères Goncourt ouvre la fresque historique de Maurice Druon, Les Rois maudits. Entre intrigues et enchantements, trahisons et adultères, meurtres et secrets d’État, le romancier déroule un tapis rouge sang où vadrouillent des souverains à la couronne vacillante… Au-delà de la fiction, quelles ombres habillent le siècle des derniers Capétiens ? À la lumière des archives historiques, retour sur la lignée « maudite » de Philippe le Bel et son cortège de mystères. Une enquête de Nicolas Méra.
« Chez les nouveau-nés, les garçons étaient mutilés des bras et des jambes, donc rendus inaptes aux fonctions militaires, tandis qu’aux filles on brûlait le sein droit afin que cette proéminence physique ne les génât pas au cours des combats ; et voilà en fait la raison pour laquelle le peuple des Amazones reçut son nom. » C’est en ces termes que Diodore de Sicile décrit ce peuple de farouches guerrières dans sa Bibliothèque historique. Ce portrait demeure fort célèbre aujourd’hui encore. Et pourtant, si nous nous fions aux représentations des Amazones sur les vases et temples du monde grec, force est de constater que cette présentation n’a pas toujours prévalu. Un article d’Estelle Berlaire-Gues.
Né en 1530 et mort en 1584, Ivan IV Vassiliévitch devient le premier tsar de Russie en 1547, à l’âge de dix-sept ans. Il est la figure la plus controversée de l’histoire russe, qui le dépeint tout à la fois comme un tyran d’une incroyable cruauté et comme le véritable fondateur de la Russie moderne, grâce aux nombreuses réformes entreprises au début de son règne. Vivant dans la crainte constante d’être assassiné à tout moment, habité par une rancune et une haine permanente à l’égard des boyards, sa tyrannie sanguinaire et sa cruauté lui vaudront son surnom de Grozny, un terme qui signifie « redoutable », dans le sens de « puissance », mais qu’on traduit plutôt par « terrible ». Un texte de William Cevennit.
Au Moyen Âge, la majorité des opérations militaires consiste à éviter la bataille rangée et l’affrontement en rase campagne pour privilégier les escarmouches et les embuscades afin d’affaiblir militairement l’adversaire, mais aussi les sacs, pillages et rapines qui touchaient les populations civiles, pour l’affaiblir économiquement et moralement. La plupart du temps, face à l’arrivée d’une armée massive, la solution adoptée était d’aller se retrancher dans une place forte où l’on s’organisait pour soutenir un siège. Quelles tactiques et quels moyens assiégeants et assiégés mettaient-ils en œuvre de part et d’autre pour se rendre ou rester maîtres d’une forteresse ? Par William Cevennit.
« On voit ici autant de gens que je connais que je me demande s’il y a encore des Juifs qui restent en liberté, soi-disant en liberté. » Ces mots permettent de saisir la stupéfaction et l’horreur des malheureux protagonistes d’un épisode tragique de l’histoire de France. À Paris, les 16 et 17 juillet 1942, plusieurs milliers de policiers français et environ 400 gendarmes procèdent à la plus grande arrestation massive de Juifs en France pendant la Seconde Guerre mondiale. De mars 1942 à août 1944, 74 150 Juifs vont être déportés de France, dont 16 % arrêtés lors de ce qu’il est convenu d’appeler la rafle du Vél d’Hiv… Une enquête d’Adeline Beaurepaire-Hernandez.

Bonne lecture,
Philippe Ilial, Rédacteur en chef.

Plus d’information
Plus d’information
Pays de fabrication France
Référence 13201-HI9 41
Éditeur Diverti Editions
Nombre de pages 116
Avis
Rédigez votre propre commentaire
Ajouter votre commentaire :Les Rois maudits - La Marche de l'Histoire 41
Note

Les données personnelles recueillies vous concernant font l’objet d’un traitement effectué par Diverti Editions pour la finalité suivante : attribution d'une note - assortie d'un commentaire - à un produit. Les données sont conservées pendant toute la durée d'existence du produit dans le catalogue du site. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de portabilité, d’effacement de vos données personnelles. Pour l’exercer, veuillez vous adresser à : Diverti Editions, 17, avenue du Cerisier Noir, 86530 Naintré ou contact@divertistore.fr. Politique de protection des données personnelles