Histoire
Autres vues

Les 25 dates qui ont fait la France - Les Dossiers de La Marche de l'Histoire n°7

Description rapide

Connaissez-vous vraiment les hauts faits de l'histoire ? Alésia, Poitiers 732, Bouvines, Marignan, l'assassinat d'Henri IV, Waterloo, le front populaire, la marche républicaine de 2015 : les dates fondatrices de la Nation, racontées par leur contexte historique, vous invitent à mieux comprendre notre mémoire collective.

10,90 €
En stock
Plus d'information
Pays de fabrication France
Référence 9063-HIH 07
Éditeur Diverti Editions
Description du produit

116 pages
Au sommaire de ce numéro spécial : les grandes dates qui ont fait la France.

Alésia, 26 septembre 52 avant Jésus-Christ.
Le baptême de Clovis, 25 décembre 498
La bataille de Poitiers, octobre 732
Le sacre de Charlemagne, 25 décembre 800
L’avènement de Hugues Capet, juillet 987
Le dimanche de Bouvines, 27 juillet 1214
La libération d’Orléans, 8 mai 1429
La bataille de Marignan, 13-14 septembre 1515
Le massacre de la Saint-Barthélémy, 24 août 1572
L’assassinat d’Henri IV, 14 mai 1610
La mort de louis XIV, 1er septembre 1715
Ouverture des états généraux, 5 mai 1789
Varennes : la mort de la royauté, 21 juin 1791
Le sacre de Napoléon, 2 décembre 1804
La bataille de Waterloo, 18 juin 1815
La révolution de juillet, 27, 28 et 29 juillet 1830
Le coup d’état de Napoléon III, 2 décembre 1851
L’enseignement gratuit et obligatoire, 16 juin 1881
Dreyfus est condamné, 22 décembre 1894
La séparation de l’église et de l’État, 3 juillet 1905
Verdun, février 1916
Un front populaire en France, 3 mai 1936
La libération de paris, 25 août 1944
Les accords d’Évian, 18 mars 1962
La marche républicaine, 10 et 11 janvier 2015

EDITO
Réduire l’histoire de France à une succession de dates reviendrait à signer l’acte de décès de l’histoire comme science humaine et sa résurrection en tant qu’auxiliaire de la politique au service d’une construction à la fois romanesque et identitaire. Néanmoins la chronologie est intimement liée à l’histoire et en constitue l’ossature autant qu’un repère qui permet de situer l’événement. C’est grandes dates qui ont marqué l’histoire de France ne sont finalement qu’un point de convergence qui traverse l’espace et le temps afin de culminer à un instant T qui deviendra un marqueur de la mémoire collective. En effet, pas de baptême de Clovis sans désir et nécessité d’unifier la Gaule autour d’un nouveau ciment chrétien ; l’assassinat d’Henri IV par Ravaillac s’inscrit dans un contexte d’exaspération des antagonismes entre deux factions religieuses qui s’affrontent depuis déjà longtemps ; le sacre de Bonaparte se place lui dans une histoire longue qui fait de lui l’héritier à la fois d’un Clovis, d’un Charlemagne, d’un Hugues Capet et d’un Louis XIV ; la condamnation du capitaine Dreyfus est révélatrice, quant à elle, du passage de l’antijudaïsme à l’antisémitisme, lent processus dont la gestation commence dans la péninsule ibérique au XVe siècle avec la notion de « limpieza de sangre »...
Ces dates constituent donc une mémoire collective qui participe de l’idée de nation, mais qui ne sont que le point d’aboutissement d’un processus qui peut parfois prendre sa source des siècles auparavant...

Vous pourriez également être intéressé par le(s) produit(s) suivant(s)
Avis
Rédigez votre propre commentaire
Ajouter votre commentaire :Les 25 dates qui ont fait la France - Les Dossiers de La Marche de l'Histoire n°7
Note