Histoire
Autres vues

Les Dossiers de la Marche de l'Histoire n°3 - La Terre Sainte

Description rapide

Découvrez l'histoire de la Terre Sainte : de la terre promise des Hébreux à la création d'Israël !

10,90 €
En stock
Plus d'information
Référence 8974-HIH 03
Éditeur Diverti Editions
Description du produit

Au sommaire :

P.6 Avant la Terre Sainte : La Terre Promise
Selon la Bible hébraïque, il ne saurait y avoir de coexistence sur la même terre entre le peuple hébreu à qui la terre a été promise et des peuples étrangers. Josué et ses hommes prennent Jéricho puis une trentaine de cités : « Ainsi Josué battit tout le pays (…) Il ne laissa pas un survivant et voua à l’anathème tout être animé,  omme Iahvé, le dieu d’Israël, l’avait ordonné. » (Josué 10, 40) Pour autant, l’archéologie ne permet bien souvent pas de prouver l’existence historique d’une telle histoire.

P.10 La Terre Sainte une notion chrétienne
Aux premiers temps, l’humanité était polythéiste. Tous les peuples de l’Antiquité, Grecs, Romains, Égyptiens, croyaient en l’existence de plusieurs dieux, chacun  avec son domaine de compétence, tous réunis dans un panthéon et plus ou moins liés par des liens familiaux. Ce n’est qu’après plusieurs siècles que, peu à peu, s’impose une nouveauté : la croyance en un Dieu unique. Malheureusement, qui dit « Dieu unique » dit aussi « dogme unique » et donc naissance probable de fanatiques.

P.34 La Terre Sainte Idéal médiéval
La Terre Sainte… Peu de locutions trainent dans leur sillage un univers symbolique aussi vaste. Terre Promise pour les Hébreux, Terre Sainte pour les Chrétiens  uis pour les Musulmans, les trois monothéismes abrahamiques y revendiquent un phare à leur foi distincte. Nichée au coeur du Moyen- Orient, la Terre Sainte a été  l’objet d’immenses enjeux terrestres et spirituels, notamment à l’époque médiévale où elle fut la raison et le théâtre d’affrontements acharnés. Souvenez-vous des bancs de l’école : 1099, prise de Jérusalem par les Croisés…

P.58 La Terre Sainte à la renaissance
Après la prise de Jérusalem par les Ottomans, la Terre Sainte est ballotée au gré des ascensions et des chutes dynastiques. D’abord, elle passe aux mains des  Mamelouks d’Égypte, puis entre celles des Ottomans. Les Ottomans vont d’ailleurs créer l’un des empires les plus étendus et les plus puissants du monde, face à l’empire espagnol de Charles Quint. Le choc entre ces deux empires, tout deux de droit divin mais de religion différente, va permettre l’éclosion d’une nouvelle forme de guerre en Méditerranée : la guerre de course...

P.82 La Terre Sainte et les soubresauts de la modernité
À l’aube du XXe siècle, le monde l’ignore encore, mais un projet inspiré de la Bible est en marche. Non pas guidé par une main céleste (qui sait ?), mais par un mouvement politique – et pourtant laïc – qui a décidé de mettre un terme aux interminables persécutions du peuple juif. Pour ce faire, celui-ci doit retourner s’installer sur le territoire de ses ancêtres, la Terre Promise. Une injonction divine qui se réalise en 1948 lorsque s’élève l’État hébreu, et avec lui le conflit le plus long qu’ait  connu notre monde contemporain.

Vous pourriez également être intéressé par le(s) produit(s) suivant(s)
Avis
Rédigez votre propre commentaire
Ajouter votre commentaire :Les Dossiers de la Marche de l'Histoire n°3 - La Terre Sainte
Note