Histoire
Autres vues

La France et les révolutions - Les Dossiers de la Marche de l'Histoire n°5

Description rapide

De la Gaule insoumise aux périodes de crise de l'ancien régime, jusqu'à la commune de Paris et à Mai 1968, ce grand dossier explore les causes de la colère du peuple français.

10,90 €
En stock
Plus d'information
Pays de fabrication France
Référence 8987-HIH 05
Éditeur Diverti Editions
Description du produit

La révolte et la révolution sont deux manières différentes qu’a le peuple d’exprimer son mécontentement. Mais une révolte est une exaspération sans projet précis, tandis qu’une révolution veut changer la société et a déjà une idée de nouveau régime.

Au sommaire :
RÉVOLUTIONS : la colère du peuple
LA GAULE INSOUMISE : entre révoltes et pax romana
LE MOYEN ÂGE : période de crises
L’ANCIEN RÉGIME et la contestation du pouvoir
1789, LA RÉVOLUTION FRANÇAISE
1830, LES TROIS GLORIEUSES
LE PRINTEMPS DES PEUPLES
1871, LA COMMUNE DE PARIS
MAI 68, LE PRINTEMPS DE LA JEUNESSE
EN GUISE DE CONCLUSION

ÉDITO
La Révolution française est un événement à la fois fondamental et copernicien. Il est fondamental, car il pose les bases d’une nouvelle société, et copernicien, car après, plus rien ne sera comme avant ! Mais avant que la France ne fasse sa révolution et ne devienne un modèle de progrès pour les autres nations, le pays semble toujours avoir été secoué par le vent de la révolte. Cette permanence de la contestation violente tout au long de l’histoire de France a valu au français la réputation de « peuple querelleur », une appellation qui fait aujourd’hui sensation chez ceux que les universitaires appellent les « historiens de garde » et qui permettrait au français de retrouver une posture de fierté nationale…
Mais si l’on fait fi du roman national, construction intellectuelle à but politique, il semble clair que la France semble avoir été toujours à la fois insoumise et soumise en même temps. Les révoltes qui jalonnent l’histoire de notre pays ont toujours pour motif une lutte de pouvoir entre potentats – ce fut le cas à l’époque gauloise puis dans les temps mérovingiens et carolingiens –, les périodes de paix sont rares et courtes et l’on trouve toujours un lien entre la paix et une figure quasi providentielle telle que celle de Clovis ou Charlemagne. Impôts et taxes sont le deuxième ressort de la révolte ; les grandes Jacqueries qui jalonnent l’histoire de France sur le temps long en sont la preuve irréfutable. Mais la France est aussi et surtout le pays des révolutions ; de 1789 à la Commune de Paris, l’époque que l’on nomme « contemporaine » est marquée par des affrontements violents et sanglants dont l’objectif est la transformation définitive de la société. Ces mouvements sont une réalité historique, mais les conséquences directes de ces révolutions ne furent pas toujours immédiatement bénéfiques pour le peuple…
Bonne Lecture !
Philippe Ilial

Avis
Rédigez votre propre commentaire
Ajouter votre commentaire :La France et les révolutions - Les Dossiers de la Marche de l'Histoire n°5
Note