Beaux Arts
Autres vues
Gustave Courbet sur les sentiers de l’exil
Description rapide
Cet ouvrage est une rétrospective de l’œuvre de Gustave Courbet, fondateur du réalisme. On y retrouve les œuvres de toute une vie mais aussi celles de certains de ses élèves, notamment ceux qui l’ont accompagné…
27,00 €
En stock
Plus d'information
Référence 6843-1671
Auteur ou artiste Frédéric Künzi
Nombre de pages 234
Format 23 x 28 cm
Éditeur Favre
Code barre 9782828912727
Description du produit

Cet ouvrage est une rétrospective de l’œuvre de Gustave Courbet, fondateur du réalisme. On y retrouve les œuvres de toute une vie mais aussi celles de certains de ses élèves, notamment ceux qui l’ont accompagné dans son exil à la Tour-de-Peilz. 120 œuvres en couleur et en grand format sont présentées.

Gustave Courbet (1817-1877) est né dans un milieu aisé. Très jeune, il s’intéresse déjà aux domaines artistiques et étudie le dessin avant d’intégrer l’Ecole des Beaux-Arts. Il se consacre totalement à la peinture à partir de 1840 et devient le défenseur du réalisme par excellence. Il prend la tête des Beaux-Arts et participe au mouvement de la Commune. Jugé responsable du démontage de la colonne de Vendôme, il est contraint de payer les frais de réparation et s’exile en Suisse, ruiné. Il y décède en 1877. L’ouvrage présent retrace l’histoire de cette fuite forcée.

L’auteur, Frédéric Künzi est historien d’art. Il est l’écrivain de nombreux ouvrages aux thèmes variés : bibliographies critiques, architecture, histoire. Il a publié notamment “Bonaparte et l’Egypte” (2005), “Félix Vallotton” (2010) et “l’Art dans la franc-maçonnerie” (2011).

Avis
Rédigez votre propre commentaire
Ajouter votre commentaire :Gustave Courbet sur les sentiers de l’exil
Note