Beaux Arts
Autres vues

Yahne Le Toumelin - Lumière - Rire du Ciel

Description rapide

Yahne Le Toumelin est née à Paris en 1923. Elle est la mère du moine bouddhiste Matthieu Ricard et fut la femme du philosophe  Jean-François Revel. Elle est une des rares femmes peintres de sa génération.

50,00 €
En stock
Plus d'information
Pays de fabrication
Référence 9378-1332
Nombre de pages 144
Format 260 x 260
Éditeur Editions de la Martinière
Code barre 9782732480220
Description du produit

« J’ai articulé un tas de choses contradictoires en apparence.  Je suis mille peintures à la fois. Et j’ai vécu ainsi toute l’histoire de l’art moderne. »
Cette citation de l’artiste peintre Yahne Le Toumelin résume parfaitement son parcours, elle est une artiste atypique et protéiforme. De ses débuts surréalistes sous l’aile de Leonora Carrington et d’André Breton, elle garde ce gout prononcé pour l’onirique et l’imaginaire. À la fin des années 1960, alors qu’elle découvre l’Inde et le bouddhisme, elle commence à explorer l’abstraction lyrique. Quête spirituelle et artistique sont alors pour elle étroitement liées. Chemin faisant, la Lumière va peu à peu prendre le dessus sur la forme et devenir le sujet principal de son oeuvre. Dans ses « Portraits du vide », sa dernière période de création, « enivrée de lumière », Yahne Le Toumelin réussit ascèse spirituelle et ascèse de la matière.
Au début des années 1950, elle s’initie à la peinture auprès des surréalistes à Mexico puis à Paris. André Breton consacrera d’ailleurs un chapitre à son travail dans son ouvrage Le Surréalisme et la peinture. En 1968, elle  devient nonne bouddhiste et passera de nombreuses années à pratiquer en Inde. Elle  continue à peindre, mais se  tourne alors vers l’abstraction lyrique puis  développe un art ou « la réalité s’efface  pour donner place à la lumière » (Jean  Markale). En 1977, elle revient en France  et réside depuis dans un centre  bouddhiste en Dordogne.  Elle a exposé dans de nombreuses  galeries et salons  dont la FIAC, le Grand  Palais, La Maison de la culture de Rennes.  En 1969, elle réalise les décors du ballet  « Les Vainqueurs » pour la compagnie  Maurice Béjart. En avril 2016, une  rétrospective de l’ensemble de son oeuvre  a été organisée par la ville de Bordeaux.

Avis
Rédigez votre propre commentaire
Ajouter votre commentaire :Yahne Le Toumelin - Lumière - Rire du Ciel
Note