Science
Autres vues

Aliens numéro 33 - Code ADAMSKI, un programme spatial clandestin ?

Description rapide

Ufologie, paranormal, exoplanètes : tous les sujets sensibles sont traités avec rigueur. Le code ADAMSKI, l'opération PAPERCLIP et ses conséquences, l'étude des OVNIS aux Etats-Unis… Plongez dans l'info fascinante !

8,00 €
En stock
Plus d'information
Référence 9692-SC1 33
Éditeur Diverti Editions
Description du produit

EN COUVERTURE
LE CODE ADAMSKI, UN PROGRAMME SPATIAL CLANDESTIN ?
Peter Knight, auteur.
Nous avons décidé dans ce numéro d'ouvrir nos colonnes à un auteur original et prolifique : Peter Knight. Les thèses qu'il défend ne font pas l'unanimité cependant, nous avons jugé bon de vous connaître ses travaux et son point de vue sur la question ufologique. Qui peut prétendre détenir la vérité sur le dossier Ovni ?

ACTUALITÉS – ASTROBIOLOGIE
ALMA découvre un ingrédient de la vie autour de jeunes Soleils
ALMA a observé des étoiles de type Soleil au tout premier stade de leur existence et découvert des traces d’isocyanate de méthyle – un élément chimique nécessaire à la vie. Il s’agit de la toute première détection de cette molécule prébiotique à proximité de protoétoiles de type solaire, semblables à celle à partir de laquelle notre Système Solaire a évolué.

Une exoplanète nouvellement découverte pourrait être la meilleure candidate pour la recherche de traces de vie P.11
Une super-Terre rocheuse détectée, alors qu’elle passe régulièrement devant son étoile, au sein de la zone habitable d’une naine rouge calme. Une exoplanète en orbite autour d’une étoile de type naine rouge située à 40 années lumière de la Terre pourrait bien remporter à son tour le titre de « meilleure candidate pour la recherche de traces de vie au-delà du Système Solaire ».

L'ETUDE DES OVNIS AUX ÉTATS-UNIS
Alain Moreau, spécialiste du phénomène ovni.
En 1947, le général de corps aérien Nathan Twining, commandant l'Air Force Material Command, une Direction majeure de l'Armée de l'Air, a envoyé un mémo secret, relatif aux « disques volants », au général commandant les forces de l'Armée de l'Air au Pentagone. On y lisait que l'opinion étayée sur la base des données fournies par de nombreuses branches de l'Air Force était que le phénomène rapporté avait quelque chose de réel et de non fictif, diverses caractéristiques opérationnelles rapportées portant à croire la possibilité que certains de ces objets sont contrôlés, « soit manuellement, soit automatiquement ou à distance ».

A LA RECHERCHE DE LA PANSPERMIE
Hélène Fontaine, journaliste.
Lorsque les scientifiques se penchent sur la question de la « vie sur Terre » - ou ailleurs… - la première difficulté » est de comprendre la génération de la vie, à partir de matière « non vivante » !!! Les chercheurs tentent actuellement de reproduire une forme de vie synthétique en partant de composants divers, préalablement étudiés et déterminés.

SUR LA PROBABILITE QUE LES CIVILISATIONS INTELLIGENTES A TRAVERS L’UNIVERS, SOIENT VOUEES A LEUR PROPRE AUTODESTRUCTION
Hélène Chipison, journaliste.
Dans les années 50, le célèbre physicien Enrico Fermi, qui travaillait alors au Laboratoire National de Los Alamos, prenait son déjeuner en compagnie de collègues parmi lesquels Edward Teller, Herbert York ou Emil Konopinski. La discussion tournait autour d’une récente et importante série d’observations d’OVNIS, et le groupe se prit à rire d’un dessin animé sur la disparition en masse des couvercles de poubelles, méfait dont on accusait les extraterrestres !

ÉDITO

Les Envahisseurs (The Invaders) est une série télévisée de science-fiction américaine en 43 épisodes de 48 minutes, créée par Larry Cohen et diffusée entre le 10 janvier 1967 et le 26 mars 1968 sur le réseau ABC. En France, la série a été diffusée à partir du 4 septembre 1969 sur la première chaîne de l'ORTF, puis reprogrammée de nombreuses fois par la suite. Un soir, alors qu'il s'assoupit au volant de sa voiture, David Vincent, architecte, est témoin de l'atterrissage d'une soucoupe volante. Depuis cette nuit-là, il n'a de cesse de convaincre ses semblables de combattre ces extraterrestres qui sous une apparence humaine infiltrent insidieusement la Terre afin de la coloniser. La série s'inscrit dans la mode de la science-fiction, mode qui avait elle-même progressivement supplanté, à la fin des années 1950, les innombrables films noirs en vogue depuis la Guerre. Malgré quelques imperfections techniques et scénaristiques dues à l'époque, les Envahisseurs en sont peut-être le genre le plus abouti et le plus charpenté. Car il développe parallèlement une critique sociale pessimiste d'une société en décomposition. Au cours des épisodes, la série dévoile cette humanité dégradée et égoïste, dont les Envahisseurs utilisent notamment les faiblesses pour s'insinuer dans le corps social et le pervertir : les Envahisseurs ont non seulement une apparence humaine, mais ils utilisent aussi les failles psychologiques et morales des êtres humains pour les tromper. Le héros, David Vincent, devenu un « paria », est rejeté par la société des hommes qui le prend pour un fou, bien que son détachement et sa posture de combattant de l'ombre lui donnent des valeurs hautement humaines dont sont dépourvus la plupart de ses congénères. Les Envahisseurs se reconnaissent grâce à une particularité physique qui les empêche de replier leur auriculaire. En mourant, ils s'enflamment dans un halo rougeâtre et laissent quelques traces de cendres à base de cellulose. Leur véritable apparence n'est presque jamais montrée. Leur forme humaine est instable et ils doivent se régénérer régulièrement sans quoi ils meurent. Dans l'épisode 16 (Le Mur de cristal), il est dit par un envahisseur que c'est l'oxygène terrestre qui n'est pas adapté à leur physiologie et les oblige à se régénérer. Leur véritable apparence est toutefois suggérée dans l'épisode 5, La Genèse, dans lequel est montrée la silhouette d'un envahisseur sous sa forme d'origine, puis à différents stades de sa régénération pour retrouver une apparence humaine, ainsi que dans l'épisode 22 où « l'ennemi » (titre de l'épisode) vient installer une base qui permettra aux extraterrestres de vivre sous leur forme originelle en présence d'oxygène, et où la fin de l'épisode voit le début de la régression du corps d'un envahisseur. Cette série culte a-t-elle voulu transmettre un message à l'humanité ? Permet-elle de mieux comprendre un agenda secret ? Et finalement, ces « envahisseurs » existent-ils ?

Avis
Rédigez votre propre commentaire
Ajouter votre commentaire :Aliens numéro 33 - Code ADAMSKI, un programme spatial clandestin ?
Note