Science
Autres vues

Aliens n°30 - Astronautes et OVNIS

Description rapide

Il est désormais temps d'en savoir plus sur la relation entre les astronautes et le phénomène Ovni.

9,00 €
En stock
Plus d'information
Référence 9269-SC1 30
Éditeur Diverti Editions
Description du produit

 

Scott Carpenter qui a participé au programme Mercury, a déclaré : « A aucun moment, alors qu'ils étaient dans l'espace, les astronautes n'étaient seuls : ils étaient surveillés en permanence par les OVNI. » Le Sénateur, colonel John Glenn, le premier astronaute américain a déclaré : « Certains rapports sur les OVNI sont fondés. » Au cours d'un show télévisé sur la chaîne américaine NBC, le mardi 6 mars 2001 : « En ces jours glorieux, j'étais très mal à l'aise lorsque l'on nous demandait de dire des choses que nous ne voulions pas et d'en démentir d'autres. Certaines personnes nous demandaient, vous savez, étiez-vous seuls là haut ? Nous n'avons jamais répondu la vérité, et cependant nous avons vu des choses là bas, des choses étranges, mais nous savons ce que nous avons vu là haut. Et nous ne pouvions réellement rien dire. Nos supérieurs avaient vraiment très peur de cela, ils avaient peur d'un truc du genre de la guerre des mondes, et de la panique générale dans les rues. Donc, nous devions rester silencieux. Et maintenant nous voyons ces choses seulement dans nos cauchemars ou peut-être dans des films, et certaines sont très proches de la vérité. » Le Major Gordon Cooper a formellement démenti avoir vu un OVNI lors de son vol spatial, il a cependant vu des OVNI dans les années 50 alors qu'il était encore pilote de chasse en Allemagne. « Pendant plusieurs jours d'affilés nous avons observé des engins métalliques en forme de soucoupes, à de très hautes altitudes au-dessus de la base, et nous avons essayé de nous approcher d'eux, mais ils étaient capables de changer de directions beaucoup plus rapidement que nos chasseurs. Je crois vraiment que les OVNI existent et que les véritables cas inexpliqués proviennent d'une  autre civilisation technologiquement avancée. Au vue de mon expérience aéronautique et spatiale, je pense avoir une idée assez précise de ce que tout le monde sur cette planète, a sur les capacités de leurs performances, et je suis sûr qu'au moins quelques uns de ces OVNI ne viennent pas de la Terre. » En 1985 il fit une déclaration solennelle aux Nations Unies : « Je crois que ces vaisseaux extraterrestres et leurs équipages qui visitent la Terre à partir d'autres planètes sont d'une manière évidente un peu plus avancés technologiquement que nous. Je pense que nous avons besoin d'un programme coordonné de très haut  niveau pour collecter et analyser   scientifiquement les données de l'ensemble de la planète sur les différents types de rencontre afin de déterminer comment interagir au mieux avec nos visiteurs d'une manière amicale. Nous devrions tout d'abord leur montrer que nous avons appris à résoudre nos problèmes de manière pacifique plutôt que par la guerre, avant d'être acceptés en tant que membre à part entière de l'équipe universelle. Cette admission offrirait à notre monde de fantastiques possibilités de progrès dans tous les domaines. Il semblerait alors certain que les Nations Unies possèdent un droit acquis à traiter ce sujet de façon  appropriée et rapide. Pendant des années, j'ai vécu avec un secret, le secret imposé à tous les spécialistes et les astronautes. Je peux maintenant révéler que chaque jour, aux États-Unis, nos radars repèrent des objets de forme et de nature inconnues. Et il y a des milliers de rapports de témoins et quantités de documents qui le prouvent, mais personne ne veut les rendre publics. Pourquoi ? Parce que les autorités ont peur que les gens imaginent une espèce d'horribles envahisseurs. Donc le maître mot demeure : Nous devons éviter la panique à tout prix. »

Sommaire :

ACTUALITÉS UFOLOGIQUES P.6

Aurélien Jouve, journaliste scientifique 

Des scientifiques souhaitent rendre la Terre indétectable P.6 Discover Magazine relaie sur son site Web une étude menée par David Kipping et Alex Teachey, de l’université de Columbia, cette étude ayant été publiée dans le « Monthly Notices of the Royal Astronomical Society ».

Un Bureau OVNI d’investigation américain à Londres ? P.8 C'est en 2009 que le Bureau OVNI rattaché au ministère de la Défense britannique a officiellement fermé ses portes. Mais de récentes informations indiqueraient que les Américains seraient rapidement intervenus pour préserver cet organe d’investigation.

 Un OVNI filmé en Arizona P.9 Le MUFON (Mutual UFO Network) relate qu'un témoin de Chandler, l'une des banlieues principales de Phoenix en Arizona, a déclaré avoir vu un OVNI en forme de sphère qui est apparu et a disparu à cinq reprises sur une période de trois heures.

Ben Mezrich et l'énigme des mutilations de bétail P.12 Lors de la célèbre émission de « Jimmy Kimmel », Hillary Clinton avait promis que, si elle remportait les élections présidentielles, elle ferait tout ce qu'elle pourrait pour déclassifier les archives d’OVNIs retenues par l’armée. 

Une explosion d’étoile révèle la limite eau-neige P.26 Des observations effectuées au moyen du Vaste Réseau (Sub-)Millimétrique de l’Atacama (ALMA) ont pour la toute première fois permis de déterminer la limite eau-neige au sein d’un disque protoplanétaire.

 Découverte d’une planète dans la zone habitable de l’étoile la plus proche P.30 La campagne Pale Red Hot révèle l’existence d’une planète de masse comparable à la Terre en orbite autour de Proxima Centauri. Grâce à des télescopes de l’ESO et divers autres instruments, les astronomes ont mis en évidence les preuves de l’existence d’une planète en orbite autour de l’étoile la plus proche de la Terre, Proxima du Centaure.

ALMA détecte un cocon stellaire à la chimie inhabituelle P.42 Grâce à ALMA, une équipe d’astronomes japonais a découvert, autour d’une étoile récemment formée, un ensemble de molécules complexes de température et de densité élevées. Un tel cocon moléculaire n’avait encore jamais été détecté

en dehors de la Voie Lactée. 

EN COUVERTURE :  Astronautes et OVNIs Alain Moreau, auteur et spécialiste du phénomène ovni. P.50 Rares sont les astronautes qui ont témoigné de leur conviction de la réalité extraterrestre de certains OVNIs. J’évoque, dans ce texte, ce que l’on sait être  vrai à leur propos, en laissant de côté les rumeurs et spéculations relatives à de prétendues déclarations d’anciens astronautes qui ne sont pas étayées par des documents factuels. 

Le réacteur nucléaire d’Indian Point Alain Moreau. P.88 Les observations d'OVNIs dans la vallée de l'Hudson (État de New York) ont reçu beaucoup d'attention de la part des médias de la région en 1983 et 1984, et une station de radio (la WNBC) a demandé à Philip Imbrogno de venir parler des observations.

 La planète Elyseum Alain Moreau. P.94 En 1987, de nombreux habitants de Winfield (Missouri) ont déclaré avoir vu un vaisseau spatial. Danny Gordon, un présentateur de la télé locale, en a parlé. Parmi les gens qui ont apporté leur témoignage, il y a eu Patricia Akers, qui était alors directrice d’une école locale et qui disait avoir vu huit fois des vaisseaux. 

Les grands Blancs

Alain Moreau. P.96 Alors qu’il occupait un poste d’observateur météo au Nevada sur la Base Nellis de l’US Air Force, au milieu des années 1960, Charles James Hall aurait eu des contacts avec des extraterrestres « non-humains », nommés les « Grands Blancs », qui y auraient séjourné et effectué, avec les militaires, des transferts de technologie.

Avis
Rédigez votre propre commentaire
Ajouter votre commentaire :Aliens n°30 - Astronautes et OVNIS
Note