Histoire
Autres vues

Les Secrets de la Loge n°21 - Les Francs Maçons dominent-ils?

Description rapide

Les Francs Maçons manipulent-ils l'Histoire? Sont-ils à l'origine des révolutions? Veulent-ils un nouvel Ordre Mondial? Prophéties : Cycles et Fin des Temps...Une interview : Un Vénérable nous raconte les légendes de notre passé. Histoire : l'enfance de Jésus, un mystère initiatique ?

9,00 €
En stock
Plus d'information
Pays de fabrication France
Référence 9526-HI7 21
Éditeur Diverti Editions
Description du produit

Interview : Traces écrites et légendes d’un passé mystérieux
Nous avons rencontré le Vénérable d’une Loge du G.O. des Alpes Maritimes, spécialisé dans l'histoire ancienne, mythes et légendes. Il nous montre ainsi que la Franc-Maçonnerie ne s'intéresse pas qu'au symbolisme ou aux questions sociétales mais prend aussi en  considération l'histoire la plus reculée de notre humanité.

Les Francs-Maçons dominent-ils le monde ?
De toutes les sociétés secrètes, la Franc-Maçonnerie est sans doute la plus connue de la plupart du grand public et ce, quel que soit leur pays d’origine. Bien que différentes origines leur soient attribuées, celle qui ressort le plus généralement fait référence au métier de maçon qu’ils exerçaient au Moyen-âge. À cette époque nombre d’édifices étaient en construction et les églises, cathédrales et châteaux avaient besoin de leurs services.

Cycles et Fin des temps
Que convient-il de comprendre par l’expression Fin des Temps ? Voici la définition de Dorothée Koechlin de Bizemont : « Il s’agit d’une époque charnière où de grands bouleversements viendront modifier - pour les améliorer - les conditions d'existence de l’Homme. La Fin des Temps n’est pas la fin du Monde, précisent nombre de voyants. » Cette Fin des Temps concerne essentiellement, en fait, le passage de l’ère des Poissons à celle du Verseau... Benjamin Creme est d’accord sur le fait qu’il existe de nombreuses références dans la Bible chrétienne à ces derniers temps dans lesquels nous vivons. « Mais ces références doivent être accompagnées d’une interprétation soigneuse et exacte que naturellement j’apporte.

L’Enfance de Jésus 
Jésus naquit à Nazareth, petite ville de Galilée, qui n’eut avant lui aucune célébrité. Toute sa vie il fut désigné du nom de « Nazaréen » et ce n’est que par un détour assez embarrassé qu’on réussit, dans sa légende, à le faire naître à Bethléhem. Nous verrons plus tard le motif de cette supposition, et comment elle était la conséquence obligée du rôle messianique prêté à Jésus. On ignore la date précise de sa naissance. Elle eut lieu sous le règne d’Auguste, vers l’an 750 de Rome, probablement quelques années avant l’an 1 de l’ère que de nombreux peuples font dater du jour où il naquit.

EDITO
Dans certaines monarchies, la Franc-Maçonnerie fut interdite pour des motifs politiques. À titre d'exemple, si les persécutions antimaçonniques d'Espagne, en 1740, puis du Portugal, en 1744, ont une origine plus probablement religieuse que véritablement politique, celles du XIXe siècle en Espagne sont liées à des problématiques politiques, notamment à l'engagement de nombreux Francs-Maçons en faveur de l'indépendance des colonies espagnoles d'Amérique du Sud. Bien que quelques communistes célèbres aient pu être Francs-Maçons à une période de leur vie, notamment en France (Marcel Cachin, André Marty...), les partis communistes ont, à partir des années 1920, majoritairement condamné la Franc-Maçonnerie, considérée comme étant d'origine bourgeoise. En 1922, les bolcheviks déclarent préparer une révolution mondiale. Pour Léon Trotski, l'appartenance à une loge maçonnique suppose la collaboration de classe, nécessairement contre-révolutionnaire, et donc incompatible avec le militantisme révolutionnaire : « La Franc-Maçonnerie est une plaie sur le corps du communisme français, qu'il faut brûler au fer rouge. » Trotski demande à la direction du Parti communiste français de donner l'ordre à ses adhérents maçons de quitter leurs loges : « La dissimulation par quiconque de son appartenance à la Franc-Maçonnerie sera considérée comme une pénétration dans le parti d'un agent de l'ennemi et flétrira l'individu en cause d'une tache d'ignominie devant le prolétariat ». Exception notable, à Cuba, où de nombreux Francs-Maçons avaient participé à la révolution, la Grande Loge de Cuba a pu reprendre ses travaux, malgré le départ en exil de ses dirigeants précédents et la fondation en Floride d'une obédience nommée Grande Loge de Cuba en exil. Plus tard, le nombre de Francs-Maçons tués à l'époque nazie n'est pas exactement connu mais les archives du bureau du haut commandement des services de sécurité démontrent que des persécutions de Francs-Maçons furent organisées bien que la plupart des quelque 600 loges et 70 000 membres que comptait la Franc-Maçonnerie allemande vers 1933 aient tenté de survivre en composant avec le régime jusqu'au 17 août 1935, date de la dissolution des dernières loges. Plus généralement à travers l'Europe, les historiens estiment que la plupart de ceux pour lesquels ces persécutions allèrent jusqu'à la déportation furent envoyés à la mort pour un ensemble de motifs (dont le plus souvent leur engagement dans les mouvements de résistance ou leur appartenance aux peuples exterminés par les nazis), et très rarement seulement au motif exclusif de leur appartenance maçonnique. Alors pourquoi de telles persécutions depuis les origines ? Les Francs-Maçons détiendraient-ils un pouvoir tel que certains régimes décident de les réduire définitivement au silence ? 

Vous pourriez également être intéressé par le(s) produit(s) suivant(s)
Avis
Rédigez votre propre commentaire
Ajouter votre commentaire :Les Secrets de la Loge n°21 - Les Francs Maçons dominent-ils?
Note